You are here:

Infos Presse Vienne – Juin 2021 Un automne en fanfare dans les musées viennois

Le coronavirus a également contrecarré bien des projets d’expositions dans les musées viennois. C’est le cas d’une grande exposition de l'Albertina qui devait commémorer en 2020 le centième anniversaire de la mort du peintre et sculpteur italien Amedeo Modigliani (1884-1920).
C’est en septembre prochain que cette vaste rétrospective, par ailleurs l'exposition la plus coûteuse de l'histoire du musée, ouvrira enfin ses portes. Ce sera une première à bien des égards puisque, pour la première fois en Autriche, Modigliani sera présenté en solo.
Nombre de ses célèbres nus et portraits, ainsi que certaines des rares sculptures de Modigliani, ont fait l’objet de prêts accordés à l'Albertina par d'importantes collections.

Cette exposition aborde de façon nouvelle la représentation de cet artiste excentrique en tant que précurseur de premier plan.
Si l'exposition se concentre tout particulièrement sur le rapport de l’artiste aux arts primitifs, l'œuvre de Modigliani est par ailleurs mise face à des œuvres de Pablo Picasso, Constantin Brâncuşi et André Derain, ainsi qu’à des objets issus de cultures préhistoriques, archaïques ou non européennes.

Le KHM fête ses 130 ans à travers une exposition dédiée à Titien :

En 2021, le Kunsthistorisches Museum Wien (KHM) commémorera son inauguration solennelle par l'empereur François-Joseph Ier le 17 octobre 1891, il y a de cela 130 ans. Et à partir d'octobre, la fête continuera à travers une vaste exposition consacrée au grand peintre vénitien Titien (vers 1488/90-1576). La particularité de cette exposition tient au fait qu'une soixantaine de tableaux témoignent en particulier de la représentation de la femme dans l'œuvre de Titien et de ses contemporains Le Tintoret, Véronèse, Pâris Bordone et Lorenzo Lotto.   

Plus que tout autre, Titien a su représenter avec un art extrême des intellectuelles aussi bien que des élégantes, mais aussi des femmes idéalisées ou sensuelles. Ce sont elles qui sont mises ici en lumière, mais aussi la mode de la Haute Renaissance, les étoffes somptueuses, les coiffures, les riches bijoux et les perles. Des œuvres exceptionnelles provenant de quelques-uns des plus grands musées du monde, comme la National Gallery de Londres, le Metropolitan Museum of Art de New York ou le Musée du Louvre de Paris, feront leur entrée à Vienne cet automne. Il y aura en outre des toiles provenant des propres collections du KHM. Un feu d’artifice à ne pas manquer ! 

•     Kunsthistorisches Museum Vienne : L’image de la femme chez Titien. Beauté – Amour – Poésie. Du 5 oct. 2021 au 16 janv. 2022. https://tourism.khm.at/en/explore-experience/exhibition-highlights/2021-titians-vision-of-women-beauty-love-poetry/  

Un invité de marque au Belvédère : La Dame à l'éventail de Klimt !

Jusqu'en février 2022, Vienne peut encore s'enorgueillir d'un autre chef-d'œuvre, puisqu’une « vraie Viennoise » est de retour depuis peu : la Dame à l'éventail, dernière œuvre quasiment achevée de l'immense artiste viennois Gustav Klimt (1862-1918), est de retour à Vienne pour la première fois depuis plus de 100 ans. Cette toile, qui fait partie d’une collection privée à l'étranger, a été accessible au public viennois pour la dernière fois en 1920. Aujourd'hui, elle est exposée au Belvédère supérieur dans le cadre d'une fabuleuse exposition temporaire consacrée aux dernières œuvres de Klimt.

Outre la Dame à l'éventail, des œuvres tardives de Klimt telles que la Mariée, Amalie Zuckerkandl, Adam et Ève et le Portrait d’une dame en blanc, seront également exposées. En octobre, l'exposition sera enrichie d’un volet mettant en lumière les liens unissant Klimt aux styles artistiques de l'Extrême-Orient. Seront alors exposés des porcelaines et des textiles en provenance de Chine ainsi que des gravures sur bois japonaises comparables aux œuvres tardives de Klimt.

Les multiples époques d’une même ville :

À travers l’exposition « Les années Dürer » le Belvédère supérieur  met en lumière cette année une autre époque, jusqu'ici moins connue. Lucas Cranach l'Ancien, Albrecht Altdorfer, Iacopo de’ Barbari - de grands noms et des contemporains d'Albrecht Dürer (1471-1528) exerçaient leur art en Autriche vers 1500 et au cours des décennies qui suivirent. Nées dans cette période de transition qui voit le passage du gothique tardif à la Renaissance, leurs œuvres témoignent souvent d'une nouvelle identité artistique et préfigurent la voie de la modernité. Outre des œuvres issues du fonds du musée, dont certaines ont été largement restaurées, on pourra découvrir des prêts en provenance de collections nationales et internationales.

  • Belvédère supérieur : Les Années Dürer. L’Autriche aux portes de la Renaissance. Du 22 oct. 2021 au 30 janv. 2022. https://www.belvedere.at/en/age-durer

Inaugurée en mai 2020 sur la Karlsplatz de Vienne en tant que dépendance de l’Albertina, l’Albertina modern se consacre cet automne à Egon Schiele (1890-1918). La façon dont ce grand artiste expressionniste autrichien a su redéfinir l’art du portrait en termes de langage corporel, de gestuelle et de mimique était tout à la fois révolutionnaire et éminemment novatrice, dans la mesure où son art s'écarte radicalement du culte de la beauté propre à la Sécession viennoise de la fin du siècle. L'exposition met face à face des autoportraits de Schiele et des œuvres émanant d’artistes des générations qui ont suivi.

Les expositions présentées dans les musées viennois font l’objet d’une mise à jour régulière. Vous trouverez ici un aperçu complet des manifestations actuelles : https://www.wien.info/fr/visites-à-vienne/musées-et-expositions-à-vienne

For a printable version of this image, please contact https://www.albertina.at/en/press/albertina-modern/egon-schiele-and-his-legacy/


Contact

Office de Tourisme de Vienne
Florian Wiesinger
Relations Médias
tél. (+ 43 1) 211 14-362