You are here:

Infos presse Vienne - Janvier 2022 Les nouveaux dirigeants : la culture viennoise se décline au féminin

Albertina modern : Angela Stief

Des tenues excentriques, un fort penchant pour la culture pop et la réputation d'être un esprit particulièrement critique avec une veine féministe prononcée : la nouvelle recrue la plus brillante à avoir été pressentie pour diriger une institution culturelle viennoise s'appelle Angela Stief. Stief dirige depuis le 1er septembre 2021 l'Albertina modern en tant que directrice et conservatrice en chef. Cette dépendance de la célèbre Albertina, qui a ouvert ses portes en 2020, se consacre à l'art moderne, postmoderne et contemporain. Historienne de l'art née à Augsbourg en 1974, Angela Stief a fait sensation dans le secteur culturel viennois en tant que conservatrice de la Kunsthalle de Vienne, où elle a notamment mis l’accent sur le pop art féminin, la mode queer et l'art de la performance. Elle a en outre déjà été conservatrice adjointe de l'exposition inaugurale The Beginning à l'Albertina modern. En ce moment, l'Albertina modern accueille l'exposition The 80s, consacrée par Stief au pluralisme des styles dans le pop-art des années 1980, et qui traite ainsi de la naissance du postmodernisme. Dans sa nouvelle fonction de directrice de l'Albertina modern, Stief prend également la direction du secteur de l'art contemporain à la maison mère de l'Albertina.

www.albertina.at

Musée des Arts appliqués : Lilli Hollein

Le Musée des arts appliqués (MAK), l'une des institutions viennoises les plus importantes en ce qui concerne le design viennois des environs de 1900, a depuis le 1er septembre 2021 une nouvelle directrice générale en la personne de Lilli Hollein. Née en 1972 à Vienne, Hollein n'est pas une inconnue. Curatrice et gestionnaire culturelle, elle est considérée comme une experte reconnue en matière de design et a cofondé en 2007 la Vienna Design Week - le principal événement annuel viennois consacré au design. De 2013 à 2021, Hollein a dirigé seule la Design Week et a pu positionner Vienne en tant que lieu incontournable sur le plan international en matière de stylisme contemporain. Elle a en quelque sorte au plus profond d’elle l’envie de bien concevoir et de se confronter à un langage formel particulier. Hollein est la fille de l'architecte viennois et lauréat du prix Pritzker Hans Hollein (1934-2014). Son frère Max Hollein est directeur du Metropolitan Museum of Art de New York. L'engagement de Lilli Hollein au MAK est aussi dans une certaine mesure un retour aux sources. Elle a elle-même étudié le design industriel à l'Université des Arts appliqués, qui se trouve dans le même complexe de bâtiments que le MAK.

www.mak.at

Volksoper : Lotte de Beer

À partir de la saison 2022/23, sous la direction de Lotte de Beer, un vent nouveau soufflera sur le Volksoper de Vienne. Cette réalisatrice d'opéra néerlandaise née en 1981 sera ainsi la première femme à diriger ce théâtre lyrique à la longue tradition. De Beer n'est pas une inconnue dans le domaine du théâtre musical. Elle a fait ses études de mise en scène à la Haute école des arts d'Amsterdam, après avoir étudié le piano, le chant et l'art dramatique à Maastricht. Elle a connu ses premiers grands succès à partir de 2010 avec la compagnie Operafront qu'elle a cofondée. Par la suite, elle a conquis les théâtres musicaux européens. Elle a mis en scène des pièces à l'Opéra de Leipzig, au Bayerische Staatsoper de Munich et au Festival de Bregenz. Mais elle s'est également forgé une excellente réputation en se produisant à Bâle, Malmö et Essen. De Beer est connue pour ses mises en scène très contemporaines et ses approches non dogmatiques. Elle connaît en outre déjà bien Vienne. Par le passé, elle a mis en scène des pièces au Theater an der Wien et au Kammeroper.

www.volksoper.at

Musée juif de Vienne : Barbara Staudinger

Le Musée juif de Vienne (JMW) accueillera également une nouvelle directrice à partir de juillet 2022. C’est en effet Barbara Staudinger (née en 1973) qui succèdera à la directrice de longue date Danielle Spera. En dernier lieu, Staudinger a été à la tête du Musée juif d'Augsbourg et du Pays souabe. Elle a commencé sa carrière en 1998 en tant que collaboratrice scientifique à l'Institut d'histoire juive d'Autriche. À partir de 2005, cette Viennoise d'origine a œuvré comme conservatrice au Musée juif de Munich, où elle a organisé diverses expositions. Staudinger a également fait partie de l'équipe de curateurs pour la réorganisation de l'exposition autrichienne au musée national d'Auschwitz-Birkenau. Au cours de sa carrière professionnelle, elle a travaillé sur de nombreux projets de recherche et a rédigé des publications scientifiques sur l'histoire et la culture juives. Staudinger a fait ses études à l'université de Vienne, où elle a suivi des cours d'histoire, de théâtre et de judaïsme. Elle a rédigé sa thèse de doctorat sur le thème des Juifs au sein du Reichshofrat.

www.jmw.at

Musée du Théâtre : Marie Theres Arnbom

A partir du 1er janvier 2022, la direction du Musée du Théâtre, qui fait partie de l'association des musées du Kunsthistorisches Museum Vienne, sera également entre les mains d'une femme. La nouvelle directrice scientifique s'appelle Marie-Theres Arnbom, elle est originaire de Vienne (née en 1968) et possède une longue expérience en tant que commissaire d'exposition indépendante. Arnbom a une longue liste de publications scientifiques à son actif. Elle a fondé, conçu et organisé plusieurs festivals et a travaillé dans la dramaturgie musicale. Mais Arnbom n'est pas une inconnue au Musée du Théâtre. Elle y a déjà organisé deux expositions. L'activité de publication d'Arnbom s'est récemment concentrée sur l’histoire de la construction de villas par la grande bourgeoisie (Les villas de l’Ausseerland, 2021). Elle est également l'auteur des livres Swing tanzen verboten! Unterhaltungsmusik nach 1933 zwischen Widerstand, Propaganda und Vertreibung (Défense de danser le jive ! La musique de variété après 1933, entre résistance, propagande et bannissement) et Damals war Heimat. Die Welt des jüdischen Großburgertums (Ce qui fut notre patrie. Le monde de la grande bourgeoisie juive). Arnbom est par ailleurs l'intendante du « Festival de Musique des Enfants de St. Gilgen » et du festival « Hölle am See ». Son principal objectif en tant que directrice scientifique est d'ouvrir le Musée du Théâtre à différents nouveaux publics.

www.theatermuseum.at

RSO & MdW : Marin Alsop

Depuis septembre 2019 déjà, l'Orchestre symphonique de la Radio, le RSO, est placé sous la direction de Marin Alsop. Première femme à diriger cet ensemble, cette cheffe d'orchestre née en 1956 à New York est en outre la première femme à enseigner la direction d'orchestre à la MdW, l'Université de Musique et d'Art dramatique de Vienne, de renommée internationale. Alsop est depuis longtemps considérée comme une pionnière dans un secteur fortement marqué par les hommes. Sa carrière jusqu'à présent en dit long : c'est en remportant le concours Leopold Stokowski de New York en 1989 qu'elle a fait sa première percée. L'un de ses mentors était Leonard Bernstein, sous la houlette duquel Alsop a fait ses études. Il n'y a guère de grands orchestres qu'Alsop n'ait pas encore dirigés : elle a été invitée à diriger le New York Philharmonic, le London Symphony Orchestra et le Tonhalle Orchester de Zurich. Mais l'Orchestre de Paris, l'Orchestre philharmonique de Munich et bien d'autres ont également fait appel à la direction musicale d'Alsop. En outre, en tant que cheffe d'orchestre du Baltimore Symphony Orchestra, Alsop a été la toute première femme à diriger un grand orchestre américain.

www.mdw.ac.at

www.rso.orf.at

Contact

Office de Tourisme de Vienne
Florian Wiesinger
Relations Médias
tél. (+ 43 1) 211 14-362