You are here:

Infos Presse Vienne – Septembre 2021 Art moderne et joyaux de l’architecture

Un pavillon itinérant

Le Belvédère 21, l'un des plus importants centres d'art contemporain de la ville, n'a pas été édifié à l'origine à Vienne, mais à Bruxelles. Le grand architecte Karl Schwanzer avait conçu ce pavillon pour l'Autriche dans le contexte de l'exposition universelle de 1958, et son projet avait d’ailleurs remporté le Grand Prix d'Architecture. Au début des années 1960, cette construction de verre et d’acier a été démontée puis reconstruite au Schweizergarten, dans le IIIe arrondissement. Les formes claires, les vastes espaces vitrés et les nouveaux matériaux de construction constituaient alors un exemple remarquable d'architecture moderne. Ce nouveau musée du XXe siècle, connu sous le nom de « 20er Haus », a ouvert à Vienne la voie à l'art contemporain. Après avoir été repris par le Belvédère en 2002 et avoir subi d'importants travaux de rénovation, le musée a rouvert ses portes en 2011 sous le nom de « 21er Haus », puis en 2018 sous le nom désormais familier de « Belvédère 21 ». 

Le bâtiment est considéré auojurd’hui comme un modèle architectural représentatif du modernisme d'après-guerre. Dans ses salles baignées de lumière, on peut découvrir principalement des œuvres issues de l'art autrichien des XXe et XXIe siècles – entre autres de Fritz Wotruba, Erwin Wurm, Christian Ludwig Attersee ou, actuellement, de Lois Weinberger - ainsi que des expositions temporaires internationales. Le parc de sculptures, à l'extérieur, vaut également la peine d'être vu. Concerts, lectures publiques, conférences et projections de films sont en outre régulièrement au programme, contribuant à faire du Belvédère 21 un espace artistique urbain et vivant. 

La nouvelle splendeur du passé

Situé sur la Karlsplatz, le Künstlerhaus a connu lui aussi une histoire mouvementée au cours de ses 150 ans d’existence. Ce chef-d'œuvre architectural de l'historicisme viennois a été édifié dans le cadre de la réalisation de la Ringstrasse, et c’est en présence de l'empereur François-Joseph qu’en fut posée la dernière pierre. Depuis son ouverture en 1868, il a servi de centre d'exposition important dédié à Vienne à la peinture, à la sculpture, à l'architecture et aux arts appliqués. Depuis mai 2020, le bâtiment abrite également, outre l’association du Künstlerhaus, le Stadtkino im Künstlerhaus et le restaurant Ludwig und Adele, l'un des plus grands musées d'art contemporain d’Autriche, l'Albertina modern.   

Cette dépendance de l'Albertina présente sur plus de 2 000 mètres carrés au rez-de-chaussée et au sous-sol du bâtiment toute la diversité de l'art contemporain autrichien d’après 1945. Des contributions internationales d'Andy Warhol ou de Roy Lichtenstein provenant de la propre collection du musée, qui comprend plus de 60 000 œuvres de 5 000 artistes, viennent compléter le programme. D'importants travaux de rénovation du bâtiment ont été nécessaires pour permettre son utilisation en tant que musée, et les espaces intérieurs et extérieurs ont été modernisés entre 2017 et 2020. Les anciennes peintures murales et les décorations d'époque ont fait par exemple l’objet d’une profonde restauration, tout comme les sols d'origine en terrazzo. Aujourd'hui, le Künstlerhaus a retrouvé toute sa splendeur des temps de la construction de la Ringstrasse.

À ne pas manquer : les deux expositions d'automne de l'Albertina modern, « Schiele et les conséquences » (à partir du 10 septembre) et « Les années 80. Anything goes » (à partir du 10 octobre) promettent des réjouissances artistiques au plus haut niveau !

La fascination du gris au MQ

Si vous êtes en quête de trésors d'art contemporain viennois, vous ne pouvez pas manquer le MuseumsQuartier (MQ). Avec plus de 90 000 mètres carrés et 60 institutions culturelles, c'est l'un des plus grands espaces au monde à être dédiés aux arts. Le MQ a été inauguré il y a exactement 20 ans sous la forme d’un complexe alliant d’une part un édifice baroque construit en 1725 pour accueillir les écuries de la cour impériale et d’autre part l'architecture moderne des nouveaux bâtiments de musée. Le mumok, musée d'art moderne de la fondation Ludwig, est le plus grand musée d'Europe centrale consacré à l’art moderne et contemporain. Autrefois situé dans le « 20er Haus », puis dans le palais-jardin Liechtenstein, il fait désormais partie intégrante du MuseumsQuartier.

L’apparence du mumok ne manque pas d’attirer le regard, même de loin. Conçu par les architectes Ortner & Ortner, le bâtiment cubique du musée, revêtu d’un parement de basalte d’un gris anthracite et doté d’un toit incurvé, offre 4 800 mètres carrés d'espaces d'exposition répartis sur plusieurs niveaux. D'autres caractéristiques frappantes en sont des ouvertures laissant passer la lumière du jour dans le plafond et une baie panoramique au dernier étage. Le mumok présente un échantillon impressionnant d'œuvres d’art des XXe et XXIe siècles, composé en tout de près de 10 000 objets. L'accent est mis sur le pop art et le photoréalisme, le mouvement Fluxus et le nouveau réalisme ainsi que l'actionnisme viennois. Trois anniversaires sont célébrés ici cette année : les quarante ans de la Fondation Ludwig, les vingt ans de son implantation dans le MuseumsQuartier et les dix ans de la direction de Karola Kraus. L'exposition anniversaire « Enjoy - la collection mumok en transition » se tiendra jusqu'en avril 2022.

Un étonnement durable

À Vienne, l'art et l'architecture sont également indissociables du nom de Friedensreich Hundertwasser (1928-2000). Le Kunst Haus Wien, conçu par lui et inauguré il y a exactement 30 ans, est un haut lieu de l'art contemporain, qui met entre autres l'accent sur la photographie. Parallèlement, une exposition permanente consacrée à l'œuvre de Hundertwasser y occupe deux étages.

Le bâtiment qui abrite le musée surprend par son aspect inhabituel, ses innombrables surfaces colorées et ses formes irrégulières. Il s’agit de l'ancienne manufacture de meubles en bois cintré fondée par Thonet en 1892, adaptée en l’occurrence au style unique de Hundertwasser. On cherchera en vain des lignes droites et des formes claires dans ce bâtiment. Les innombrables éléments en verre, en métal, en mosaïque, en briques, en bois et ou en carreaux de céramique sont caractéristiques de l’édifice. Tout comme la végétalisation, qui constitue une partie intégrante du bâtiment. Car le « vert » joue un rôle essentiel au Kunst Haus Wien : en effet, les idées de Hundertwasser sur la protection de l'environnement et le développement durable - il a été l'un des pionniers du mouvement écologiste en Europe - sont ici régulièrement thématisées. En 2018, le Kunst Haus Wien a été le premier musée vert de la ville à être certifié par le label écologique autrichien.

Depuis lors, quatre autres musées viennois se sont vu attribuer ce prix : le Naturhistorisches Museum de Vienne, le MAK - Musée des Arts appliqués, le Musée de la Technique de Vienne et la Bibliothèque nationale d’Autriche. Les conditions préalables à une telle distinction sont l'utilisation consciente des ressources et l'accent mis sur la responsabilité socio-politique.

Contact

Office de Tourisme de Vienne
Florian Wiesinger
Relations Médias
tél. (+ 43 1) 211 14-362