Infos Presse Vienne – Juillet 2018 La mode se met au diapason de la Modernité viennoise


« Vienne exerce sur moi une incroyable fascination du fait de la rigueur des lignes, claires et précises, et de cette alliance d’une forme de discipline et de quelque chose de doux, d’aérien. » Arthur Arbesser, styliste viennois basé à Milan et directeur artistique de la griffe de prêt-à-porter italienne Fay, trouve dans sa ville natale une inspiration sans cesse renouvelée. En 2018, il a créé pour l’Office de Tourisme de Vienne la collection capsule Arthur Arbesser X Vienna. « La Modernité viennoise s’attachait à l’essentiel. Pas un trait superflu, pas un détail inutile, rien d’autre qu’une élégance indéniable qui n’a rien perdu de son actualité et qui correspond même peut-être encore mieux à nos aspirations esthétiques aujourd’hui qu’il y a cent ans », précise Arbesser. Les étoffes destinées à la collection proviennent de la manufacture autrichienne Backhausen, dont le client principal était autrefois la Wiener Werkstätte. « Certains motifs de Koloman Moser ont été tissés pour la première fois dans un mélange de laine et de soie. Le résultat est lumineux, assorti d’un beau tombé, magnifique », ajoute avec enthousiasme Arbesser, qui a présenté certains éléments de cette mini collection à Milan le 21 février 2018 dans le cadre de sa revue de mode automne/hiver.

Créateur à Saint-Gall, en Suisse, de la collection haut de gamme Akris, Albert Kriemler s’est lui aussi inspiré du mouvement moderniste viennois. Présentée à Paris en mars 2018, sa collection automne/hiver 2018 est dédiée à la Vienne des années 1900 et aux salonnières viennoises visionnaires que furent Alma Mahler-Werfel et Berta Zuckerkandl. La photographe viennoise Dora Kallmus, plus connue sous son pseudonyme de Madame d’Ora, fait elle aussi l’objet d’un hommage particulier de la part d’Akris.

Pour les dernières créations de sa griffe Sightline, la styliste viennoise d’origine japonaise Vivien Sakura Brandl a réinterprété les estampes colorées de Ludwig Heinrich Jungnickel, des œuvres qui font partie des collections de l’Albertina. Le peintre et dessinateur Jungnickel, collaborateur de la Wiener Werkstätte et connu entre autres pour ses représentations d’animaux, est en particulier l’auteur d’une frise destinée à la chambre d’enfants du Palais Stoclet de Bruxelles, dont la décoration avait été confiée à Gustav Klimt.

Pendant des décennies, la Modernité viennoise a exercé son influence sur la création de mode, et des stylistes comme Karl Lagerfeld ou Vivienne Westwood se sont inspirés ou s’inspirent encore pour leurs créations des formes et des lignes alors en vogue. L’art de Gustav Klimt fait lui ausssi l’objet de nombreuses citations dans la création de mode contemporaine.

Sous le titre de Beauté et abîme. Klimt.Schiele.Wagner.Moser, Vienne célèbre en 2018 le mouvement moderniste et quatre de ses principaux représentants, décédés au cours de la même année 1918. De nombreuses expositions se proposent d’illustrer à quel point des artistes, des scientifiques, des architectes et bien d’autres ont laissé aux alentours de 1900 une empreinte durable sur la ville. Pour plus d’informations, consulter les sites web dédiés à l’année commémorative 2018 :
www.wienermoderne2018.info et b2b.wienermoderne2018.info.

Relations Médias France

Florian Wiesinger
Relations Médias France
Office de Tourisme de Vienne
tél. (+ 43 1) 211 14-362

Relations Médias Suisse

Office de Tourisme de Vienne
Nikolaus Gräser
tél. (+ 43 1) 211 14-365

Recommend article

Please complete all the mandatory fields marked with *.
The data and email addresses you provide will not be saved or used for other purposes.

From
to
Rate this article
Recommend article

Please complete all the mandatory fields marked with *.
The data and email addresses you provide will not be saved or used for other purposes.

From
to
Feedback to the vienna.info editorial team

Please complete all the mandatory fields marked with *.

Title *
Service links