By using our website, you are agreeing to cookies being stored and Google Analytics being used on your device in order to offer the best possible service. You can find more information on this here.

B2B service for the tourism industry To website for visitors to Vienna
Colorful tiles on the roof of St. Stephen's Cathedral in Vienna

Infos Presse Vienne – Janvier 2017 À l’écart du centre

Si le premier arrondissement, la vieille ville, est aujourd’hui comme autrefois le centre historique de Vienne avec sa palette d’édifices chargés d’histoire, ses grands musées, ses nombreuses boutiques et ses établissements gastronomiques, il n’en reste pas moins qu’à l’écart du centre, Vienne à bien des richesses à proposer. Un excellent réseau de transports publics saura en l’occurrence vous amener en peu de temps dans les recoins les plus éloignés de la ville.

Les arrondissements de Vienne enserrent le centre ville comme deux anneaux concentriques, les arrondissements II à IX formant le cercle intérieur et les arrondissements X à XXIII la couronne extérieure. Le VIIe arrondissement est l’exemple type d’un quartier excentré situé à l’écart de la vieille ville. Il passe pour être jeune et créatif, ce que confirme le nombre important de startups qui fleurissent dans ses ruelles. Prêt-à-porter, bijoux, accessoires de mode ou jolis objets y prennent vie dans ses boutiques et ses petits ateliers, mais c’est surtout son paysage gastronomique extrêmement dynamique qui rend le VIIe arrondissement tellement attachant. Depuis quelques années, le VIe arrondissement voisin suit une évolution comparable, et la Gumpendorferstrasse y accueille dans les parages du marché du Naschmarkt un nombre croissant de boutiques et de bistrots branchés.

Les marchés viennois sont d’ailleurs en quelque sorte des incubateurs où prend forme la vie de quartier. À proximité du Naschmarkt, par exemple, on découvrira le quartier de Freihaus avec une ribambelle de bistrots et de galeries branchées, ou bien la Kettenbrückengasse, qui accueille de nombreuses boutiques un peu déjantées. Autour du Karmelitermarkt, dans le IIe arrondissement, est né avec le temps une sympathique communauté formé de magasins et d’établissements gastronomiques, et même le très sage XIIe arrondissement a vu naître autour du marché de Meidling un offre étonnante en matière de cafés et de restaurants. Avec son Brunnenmarkt, le XVIe arrondissement possède l’un des plus grands marchés de détail permanents d’Europe, alors que l’Yppenplatz attenante est depuis déjà longtemps un lieu de flânerie très recherché par les Viennois. Chaque arrondissement dispose par ailleurs d’une grande rue commerçante, particulièrement bienvenue lorsqu’il s’agit de faire des emplettes ou d’aller au restaurant. C’est le cas de la Josefstädterstrasse dans le VIIIe arrondissement, plutôt bourgeois, de la Währingerstrasse dans le XVIIIe ou de la Landstrasser Hauptstrasse dans le IIIe.

Il en va de même des curiosités, qu’on ne trouve pas exclusivement dans le centre ville. Le XIIIe arrondissement, par exemple, peut s’enorgueillir de disposer avec Schönbrunn et le Jardin zoologique de deux des sites préférés des visiteurs. Dans le IIe, la fameuse Grande Roue du Prater le dispute aux Petits Chanteurs de Vienne qui y ont établi leur domicile et leur propre scène. Alors que le troisième arrondissement séduit les amateurs d’art à travers son Belvédère, le Musée du Troisième Homme, installé dans le IVe, attire quant à lui les amoureux du cinéma. Le IXe arrondissement peut s’enorgueillir de musées dédiés à Sigmund Freud, à Viktor Frankl et même à la dynastie Strauss. Le XIVe fascinera les fanas de technologie par son Musée technique, mais aussi les amateurs d’Art nouveau, à travers l’étonnante église de Steinhof. Dans le XXIIe, la Tour du Danube et son restaurant tournant vous offrent une vue imprenable sur la ville. Quant au onzième, il propose un lieu de pèlerinage unique aux visiteurs en quête de cette morbidité dont on dit qu’elle est bien viennoise : le Cimetière central et son Musée des Pompes funèbres.

Les inconditionnels de la nature seront pour leur part bien inspirés de quitter le centre ville pour aller découvrir la verdure de l’Île du Danube, les coteaux viticoles des faubourgs, les richesses de la Forêt viennoise ou les hauteurs qui dominent la ville, comme le Kahlenberg et le Leopoldsberg.

Relations Médias France

Florian Wiesinger
Relations Médias France
Office de Tourisme de Vienne
tél. (+ 43 1) 211 14-362

Relations Médias Suisse

Office de Tourisme de Vienne
Nikolaus Gräser
tél. (+ 43 1) 211 14-365

Rate this article
Feedback to the vienna.info editorial team

Please complete all the mandatory fields marked with *.

Title *
Service links