By using our website, you are agreeing to cookies being stored and Google Analytics being used on your device in order to offer the best possible service. You can find more information on this here.

B2B service for the tourism industry To website for visitors to Vienna
Colorful tiles on the roof of St. Stephen's Cathedral in Vienna

Infos presse Vienne 05/2016 Les grandes expositions viennoises du deuxième semestre 2016

C’est l’un des artistes les plus importants mais aussi les plus controversés du vingtième siècle que le Kunstforum Wien présente à travers son exposition Martin Kippenberger. T.s. (Titre superflu). Celle-ci se penche tout particulièrement sur le langage de Kippenberger ainsi que sur ses maîtres et ses épigones dans l’art. Artiste et styliste autodidacte, Nathalie Du Pasquier possède pour sa part une longue expérience dans le domaine du design. Depuis 1987, elle se consacre également à la peinture, une activité que la Kunsthalle Wien nous présente en mettant face à face ses derniers tableaux et les projets destinés au Groupe de Memphis. La collaboration artistique figure également au centre de l’expo Franz West & Co., réalisée par le 21er Haus. Si Franz West a travaillé avec les grands créateurs que sont Albert Oehlen, Douglas Gordon ou Mike Kelley, il a aussi fait appel à des personnalités autrichiennes telles que Heimo Zobernig, Peter Kogler ou le collectif d’artistes Gelatin. Dans le cadre de l’exposition Biedermeier Extended. Waldmüller et la peinture de son temps, le Belvédère présente des toiles réalisées entre 1830 et 1860 et qui s’attachent tout particulièrement à des thèmes profanes tirés de la vie quotidienne : portraits, paysages ou scènes de genre au sens large.

À l’occasion du cinquième centenaire de sa mort, deux expositions dédiées à Jérôme Bosch et à ses visions fantasmagoriques se tiendront à Vienne en 2016 à l’Académie des Beaux-Arts, qui peut s’enorgueillir de posséder le Triptyque du Jugement dernier réalisé par le grand peintre néerlandais. L’exposition La nature égarée ? Êtres hybrides, gnomes et monstres chez Jérôme Bosch (et ailleurs) est consacrée aux effrayantes créatures omniprésentes dans le Jugement dernier tout comme dans l’art en général, du Moyen-Âge à notre époque. Jérôme Bosch 500 / Le Jugement dernier à Vienne présente pour sa part le chef-d’œuvre de la galerie de peinture, mettant tout particulièrement l’accent sur les énigmes et les interrogations que le tableau soulève et jetant un nouvel éclairage sur son commanditaire aussi bien que sur sa genèse. Dans le cadre d’une exposition du Kunsthistorisches Museum, l’écrivain et céramiste Edmund de Waal (La mémoire retrouvée) se consacre à la célèbre aquarelle d’Albrecht Dürer intitulée la Vision de Rêve. À cet effet, il a puisé dans les collections du musée pour réassembler à sa façon tableaux et autres œuvres d’art.

L’exposition La sexualité à Vienne. Désir. Contrôle. Transgression, organisée par le Wien Museum, compte au nombre des grandes manifestations viennoises du deuxième semestre 2016. En élaborant une approche topographique de la sexualité de la ville, elle souligne quels espaces cette dernière a offert et offre encore aujourd’hui à quels groupes humains pour quels types d’activités sexuelles. À travers Shunga. L’art érotique au Japon, le MAK – Musée des Arts appliqués / d'Art contemporain se voue au thème de la sexualité et de l’érotisme tel qu’il apparaît dans un contexte culturel bien différent du nôtre. Les shunga, ces « images printanières », sont courantes en Extrême-Orient depuis très longtemps, et il n’est pas de grand représentant de l’ukiyo-e japonais qui ne se soit consacré à ces œuvres érotiques. L’exposition présente cent cinquante estampes polychromes prêtées par la collection privée Leopold, que viennent compléter des feuilles issues du fonds du MAK. Au MuseumsQuartier, l’exposition du Musée Leopold intitulée Dieux d’ailleurs présente des exemples d’art traditionnel en provenance d’Afrique et d’Océanie. Plus de 200 représentations d’ancêtres, masques rituels, armes et sculptures décoratives issues de la vaste collection du fondateur du musée, Rudolf Leopold, sont confrontées à des œuvres d’éminents représentants de l’art moderne, tels que Pablo Picasso, André Derain, Amedeo Modigliani, Ernst Ludwig Kirchner, Emil Nolde ou bien Max Ernst.

À l’occasion du départ de son fondateur et directeur Dietmar Steiner, l’Az W – Architekturzentrum Wien se pose la question de l’état actuel de l’architecture et de son ancrage dans l’histoire. L’exposition Am Ende: Architektur fait le point sur un grand nombre d’évolutions qui ont marqué les dernières décennies. Au Musée Leopold, six artistes vivant à Vienne se présentent sous le titre de Poétiques du matériel. Les œuvres de Benjamin Hirte, Sonia Leimer, Christian Mayer, Mathias Pöschl, Anne Schneider et Misha Stroj ne sont pas seulement caractérisées par l’ampleur des liens qui les unissent à différentes expressions culturelles, formes narratives ou façons de représenter l’histoire ou des histoires, mais également par la diversité des moyens et des matériaux qu’ils mettent en œuvre. Les photographies de plateau sont aussi bien les traces visuelles laissées par le tournage d’un film qu’une forme de photographie à part entière. Pour la première fois, l’Albertina se consacre à ce genre d’art hybride en présentant cent cinquante photographies de plateau des années 1910 à 1970.

  • Martin Kippenberger. T.s. (Titre superflu), du 8 sep. au 27 nov. 2016, Bank Austria Kunstforum Wien, Freyung 8, 1010 Vienne, www.kunstforumwien.at
  • Nathalie Du Pasquier, du 15 juil. au 13 nov. 2016, Kunsthalle Wien, MQ, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.kunsthallewien.at
  • Franz West & Co, du 7 déc. 2016 au 26 mars 2017, 21er Haus, Arsenalstrasse 1, 1030 Vienne, www.21erhaus.at
  • Biedermeier Extended. Waldmüller et la peinture de son temps, du 21 oct. 2016 au 12 fév. 2017, Belvédère inférieur et Orangerie, Rennweg 6, 1030 Vienne, www.belvedere.at
  • La nature égarée ? Êtres hybrides, gnomes et monstres chez Jérôme Bosch (et ailleurs), du 26 août au 30 oct. 2016. Jérôme Bosch 500 / Le Jugement dernier à Vienne, du 14 déc. 2016 au 26 fév. 2017, Galerie de Peinture de l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, Schillerplatz 3, 1010 Vienne, www.akademiegalerie.at
  • Edmund de Waal : During the Night, du 11 oct. 2016 au 29 jan. 2017, Kunsthistorisches Museum Vienne, Maria-Theresien-Platz, 1010 Vienne, www.khm.at
  • La sexualité à Vienne. Désir. Contrôle. Transgression, du 15 sep. 2016 au 15 jan. 2017, Wien Museum Karlsplatz, Karlsplatz, 1040 Vienne, www.wienmuseum.at
  • Shunga. L’art érotique au Japon, du 12 oct. 2016 au 29 jan. 2017, MAK – Musée des Arts appliqués / d'Art contemporain, Stubenring 5, 1010 Vienne, www.mak.at
  • Dieux d’ailleurs, Musée Leopold, MuseumsQuartier, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.leopoldmuseum.org
  • Am Ende : Architektur, du 6 oct. 2016 au 20 mars 2017, Az W – Architekturzentrum Wien, MuseumsQuartier, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.azw.at
  • Poétiques du matériel, du 21 oct. 2016 au 30 jan. 2017, Musée Leopold, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.leopoldmuseum.org
  • Photographies de plateau, du 11 nov. 2016 au 19 fév. 2017, Albertina, Albertinaplatz 1, 1010 Vienne, www.albertina.at

Relations Médias France

Florian Wiesinger
Relations Médias France
Office de Tourisme de Vienne
tél. (+ 43 1) 211 14-362

Relations Médias Suisse

Office de Tourisme de Vienne
Nikolaus Gräser
tél. (+ 43 1) 211 14-365

Rate this article
Feedback to the vienna.info editorial team

Please complete all the mandatory fields marked with *.

Title *
Title
Service links