By using our website, you are agreeing to cookies being stored and Google Analytics being used on your device in order to offer the best possible service. You can find more information on this here.

B2B service for the tourism industry To website for visitors to Vienna
Colorful tiles on the roof of St. Stephen's Cathedral in Vienna

Infos presse Vienne 03/2016 L’art contemporain à Vienne en 2016

Du 9 mars au 26 juin 2016 : Oswald Oberhuber – Une rétrospective

21er Haus, Arsenalstrasse 1, 1030 Vienne, www.21erhaus.at

C’est à l’un des acteurs les plus influents de l’art autrichien qu’est dédiée cette vaste rétrospective : Oswald Oberhuber. Au sein d’une scénographie due à l’artiste sont présentées des œuvres qui couvrent toutes les étapes importantes de sa carrière, de la fin des années 1940 à nos jours, et qui, dans leur diversité et leur polyvalence, reflète son principe fondateur depuis 1958, celui de la « transformation permanente ».

Du 18 mars au 19 juin 2016 : Anselm Kiefer. Gravures sur bois

Albertina, Albertinaplatz 1, 1010 Vienne, www.albertina.at

Anselm Kiefer est l’un des artistes majeurs de notre temps. La vaste rétrospective que propose l’Albertina, une première, rassemble une bonne trentaine de ses célèbres gravures sur bois monumentales, mais aussi des séries photographiques et des groupes thématiques de toute première importance. Le travail de Kiefer se base sur une réflexion profonde autour de l’histoire de l’Allemagne, l’histoire de la culture et les mythologies.

Du 8 avr. au 5 sept. 2016 : Berlinde De Bruyckere

Musée Leopold, MuseumsQuartier, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.leopoldmuseum.org

Ses représentations sensibles, qui mettent en relief la beauté brute et la vulnérabilité du corps humain, ont contribué à faire de l’artiste belge Berlinde De Bruyckere, née en 1964, une des sculptrices les plus connues de notre époque. À travers des personnages d’apparence intemporelle, elle aborde une réflexion portant sur des thèmes existentiels tels que la vie et la mort, la douleur et la peine, tout en soulignant à quel point notre existence est enracinée dans notre enveloppe charnelle.

Du 3 juin au 2 nov. 2016 : Martin Parr. Rétrospective

Kunst Haus Wien, Untere Weissgerberstrasse 13, 1030 Vienne, www.kunsthauswien.com

Son intérêt pour les traditions, les particularités et les rites culturels a fait du Britannique Martin Parr (né en 1952) l’un des photographes documentaires majeurs de notre temps. Le quotidien et l’absurde se côtoient toujours étroitement dans son œuvre. Exacerbations, facéties et clichés ne rebutent jamais Parr : son regard direct, porté par un humour pince-sans-rire, fait de lui l’un des chroniqueurs les plus lucides de notre époque.

Du 10 juin au 26 oct. 2016 : Maria Lassnig. Le futur est inventé à partir de fragments du passé

21er Haus, Arsenalstrasse 1, 1030 Vienne, www.21erhaus.at

Fruit d’une étroite collaboration entre la Fondation privée Maria Lassnig et divers prêteurs publics ou privés, cette exposition est exclusivement composée d’œuvres pour lesquelles l’artiste, décédée en 2014, s’est inspirée de la mythologie antique et dont beaucoup seront présentées ici pour la première fois.

Du 24 juin au 9 oct. 2016 : Jim Dine

Albertina, Albertinaplatz 1, 1010 Vienne, www.albertina.at

Avec Andy Warhol et Roy Lichtenstein, Jim Dine est l’une des stars reconnues du pop art aux États-Unis. L’Albertina expose une centaine d’autoportraits fascinants, choix représentatif du fonds généreusement légué par l’artiste, et nous fait découvrir Dine dans une posture étonnamment autocritique.

Du 14 juil. au 20 nov. 2016 : Ai Weiwei: transformation – translocation

21er Haus, Arsenalstrasse 1, 1030 Vienne, www.21erhaus.at

À travers son art et ses interventions ciblées sur les réseaux sociaux, l’artiste conceptuel chinois Ai Weiwei développe une critique virulente et systématique du régime politique de son pays natal. L’architecture est l’un des nombreux langages dont se sert Ai Weiwei pour véhiculer son message. Interrogé sur Vienne, l’artiste mobilise ses connaissances philosophiques de Ludwig Wittgenstein et s’enflamme pour la villa viennoise que le célèbre penseur a conçu de 1926 à 1928 pour sa sœur Margarethe. Ai Weiwei s’est inspiré de cette structure logique pour aménager son studio à Beijing. L’architecture est pour lui un support d’identification, qu’il s’agisse du Pavillon autrichien bâti en 1958 pour l’Exposition universelle de Bruxelles, l’actuel 21er Haus, ou du temple des ancêtres érigé par une famille chinoise influente à la fin de la dynastie Ming. Car ces deux édifices ont en commun d’avoir été transformés ultérieurement en vue d’une utilisation nouvelle. Au 21er Haus, ces deux pavillons engageront un dialogue puissant et questionneront avec les autres œuvres d’Ai Weiwei le thème de la « transformation - translocation ».

Du 8 sept. au 27 nov. 2016 : Martin Kippenberger

Bank Austria Kunstforum Wien, Freyung 8, 1010 Vienne, www.kunstforumwien.at

Martin Kippenberger est l’un des artistes les plus importants, mais aussi les plus controversés du XXe siècle. Son œuvre qui conjugue peinture, dessin, sculpture, photographie, affiche, installation, performance, livre d’artiste et typographie, sans oublier les pratiques d’exposition et de collection, est irréductible à toute catégorisation et autres ’ismes’ de l’histoire de l’art. L’exposition se penche tout particulièrement sur le langage de Kippenberger ainsi que sur ses maîtres et ses épigones dans l’art.

Du 11 oct. 2016 au 29 janv. 2017 : Edmund de Waal – During the Night

Kunsthistorisches Museum Vienne, Maria-Theresien-Platz, 1010 Vienne, www.khm.at

Dans une aquarelle célèbre de 1525, Albrecht Dürer a peint l’un de ses cauchemars – cette Vision de rêve constitue le point de départ de l’exposition : tableaux et objets de la Kunstkammer provenant des collections permanentes du KHM ont été réagencés par l’écrivain Edmund de Waal (La mémoire retrouvée). Délibérément placés de façon dissonante, ils convoquent des concepts comme la peur, le cauchemar, l’insécurité et le déclin.

Du 21 oct. 2016 au 30 janv. 2017 : Les poétiques du matériau

Musée Leopold, MuseumsQuartier, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.leopoldmuseum.org

Cette exposition présente six artistes vivant à Vienne : Benjamin Hirte, Sonia Leimer, Christian Mayer, Mathias Pöschl, Anne Schneider et Misha Stroj. Leurs œuvres se distinguent autant par la diversité de leurs références aux discours culturels, formes de narration et représentations d’histoire(s), que par la multiplicité des techniques et matériaux qu’ils utilisent.

Du 7 déc. 2016 au 26 mars 2017 : Franz West & Co

21er Haus, Arsenalstrasse 1, 1030 Vienne, www.21erhaus.at

Cette exposition braque les projecteurs sur les nombreuses collaborations de Franz West avec d’autres artistes. Franz West a coopéré avec de grands noms internationaux du monde de l’art comme Albert Oehlen, Douglas Gordon ou Mike Kelley, mais a aussi fait appel à des artistes autrichiens comme Heimo Zobernig, Peter Kogler ou le groupe Gelatin. En échangeant des œuvres d’art avec ses collègues, il a constitué au fil des ans une collection d’un intérêt majeur. L’exposition en présente une sélection.

Relations Médias France

Florian Wiesinger
Relations Médias France
Office de Tourisme de Vienne
tél. (+ 43 1) 211 14-362

Relations Médias Suisse

Office de Tourisme de Vienne
Nikolaus Gräser
tél. (+ 43 1) 211 14-365

Rate this article
Feedback to the vienna.info editorial team

Please complete all the mandatory fields marked with *.

Title *
Title
Service links