By using our website, you are agreeing to cookies being stored and Google Analytics being used on your device in order to offer the best possible service. You can find more information on this here.

B2B service for the tourism industry To website for visitors to Vienna
Colorful tiles on the roof of St. Stephen's Cathedral in Vienna

Infos presse Vienne 3/2014 Les 150 ans du Ring : Un musée viennois en plein air

Les édifices qui longent le boulevard du Ring comptent parmi les principales curiosités de la capitale. Cet « espace public le plus grandiose d’Europe » (Edmund de Waal : La Mémoire retrouvée) est composé d’une multiplicité de styles. L’historicisme de la Ringstrasse puise dans les idéaux architecturaux du passé. Il s’agit de choisir le modèle historique se rapprochant le plus de la vocation de l’édifice, par exemple le temple grec pour le Parlement ou le forum antique pour la résidence impériale. L’Opéra national (à l’époque : Opéra de la cour), l’Université, la Bourse, le Kunsthistorisches Museum et le Muséum d’histoire naturelle sont de style néo-renaissance, le Burgtheater est néo-baroque, tandis qu’on a recours au gothique flamand pour l’Hôtel de Ville et au néo-gothique pour la Votivkirche.

Les architectes majeurs de la Ringstrasse s’appellaient Theophil Hansen (Parlement, Bourse, Académie des Beaux-Arts, Musikverein, Palais Ephrussi, Palais Epstein, Palais Hansen), Gottfried Semper et Carl Hasenauer (Neue Burg, Kunsthistorisches Museum et Muséum d’Histoire naturelle, Burgtheater), Heinrich Ferstel (Université, Votivkirche, Musée de l’Art et de l’Industrie – aujourd’hui MAK – Musée autrichien des Arts appliqués / d'Art contemporain –, Palais Wertheim, Palais Ludwig Viktor), August Sicard von Sicardsburg et Eduard van der Nüll (Opéra national), et Friedrich Schmidt (Hôtel de Ville). Certains édifices de la Ringstrasse construits quelques décennies plus tard porteront entre autres la signature d’Otto Wagner (Caisse d’É́pargne postale d’Autriche, 1904-1912) et de Max Fabiani (Urania, 1909-1910). Inauguré en 1955 et dû à Erich Boltenstern, l’immeuble appelé Ringturm est l’un des rares bâtiments vraiment modernes de la Ringstrasse.

Des façades décorées des palais aux portes et escaliers des hôtels particuliers, en passant par la statuaire, le Ring est une vraie mine de détails architectoniques. Le concept urbanistique prévoyait la construction d’un ensemble pompeux reposant sur la juxtaposition délibérée d’édifices publics et privés. Les principaux monuments à vocation administrative, politique, culturelle ou économique de la Ringstrasse sont l’Opéra national, le Burgtheater, l’Hôtel de Ville, l’Université et le Parlement. Le Muséum d’Histoire naturelle et le Kunsthistorische Museum, ainsi que le « Neue Burg », aile rajoutée au Palais impérial, font partie d’un complexe architectural destiné à renforcer la visibilité du pouvoir habsbourgeois. Un forum impérial devait relier le palais de la Hofburg aux deux musées jumeaux, construits pour accueillir les collections impériales, et se prolonger jusqu’aux Écuries de la cour (l’actuel complexe culturel du MuseumsQuartier). Mais on renoncera finalement à bâtir le deuxième corps de bâtiment devant faire face à la Neue Burg, et le forum impérial restera inachevé.

Relations Médias France

Florian Wiesinger
Relations Médias France
Office de Tourisme de Vienne
tél. (+ 43 1) 211 14-362

Relations Médias Suisse

Office de Tourisme de Vienne
Nikolaus Gräser
tél. (+ 43 1) 211 14-365

Rate this article
Feedback to the vienna.info editorial team

Please complete all the mandatory fields marked with *.

Title *
Title
Service links