By using our website, you are agreeing to cookies being stored and Google Analytics being used on your device in order to offer the best possible service. You can find more information on this here.

B2B service for the tourism industry To website for visitors to Vienna
Colorful tiles on the roof of St. Stephen's Cathedral in Vienna

Infos presse Vienne 1/2014 Une catastrophe et ses conséquences

La toile Danse macabre de l’An neuf (1908) du peintre autrichien Albin Egger-Lienz (1868-1926) a été interprétée en 1914 comme une mise en garde prémonitoire annonçant la Première Guerre mondiale. À partir de ce tableau, une exposition organisée par l’Orangerie du Belvédère met en lumière la démarche d’Egger-Lienz et nous propose différentes interprétations de son œuvre. Le centième anniversaire du début de la Première Guerre mondiale, tout comme le centième anniversaire de la mort de Bertha von Suttner, première titulaire du Prix Nobel de la Paix, sont l’occasion de mettre sur pied un projet d’exposition associant la municipalité de Vienne aux villes de Brno et de Sarajevo. Intitulée La Dignité de l’Homme, cette exposition du MUSA, qui abrite la collection d’œuvres d’art de la ville de Vienne, sera également présentée à la galerie nationale de Bosnie-Herzégovine de Sarajevo à partir du 28 juin 2014, puis à la Maison des Arts de Brno en automne 2014.

Au Musée juif de Vienne, l’exposition Apocalypse. Vie et mort des Juifs pendant la Première Guerre mondiale est consacrée aux effroyables conséquences qu’eurent pour les Juifs d’Autriche-Hongrie la Première Guerre mondiale et l’effondrement de l’ordre mondial. À l’époque de la monarchie, ils étaient considérés comme étant les plus loyaux des sujets de l’empereur François-Joseph, qui avait l’antisémitisme en horreur et leur garantissait la sécurité juridique. Quelque 350 000 Juifs devaient participer aux opérations militaires de la Grande Guerre, au cours de laquelle les lignes de front submergèrent et dévastèrent en Galicie le plus grand territoire de population juive. L’exposition se penche sur la destinée d’une multitude de soldats, de politiciens, de rabbins, d’artistes, de révolutionnaires ou de pacifistes, parmi lesquels nombre de femmes. Alors que la plupart des expositions de Vienne se consacrent en cette année commémorative 2014 à l’attentat de Sarajevo et à ses funestes conséquences, le Weltmuseum Wien revient sur le tour du monde entrepris par le prince héritier dans les années 1892/93. L’exposition Franz is here ! Le Voyage autour du monde de François-Ferdinand porte un regard nouveau sur l’univers d’un être paradoxal au caractère complexe et nuancé. Après un périple autour du monde d’une durée de dix mois, François-Ferdinand d’Autriche devait rapporter dans ses bagages un butin impressionnant composé de plus de 14 000 objets, dont près de 10 000 sont encore conservés aujourd’hui au Weltmuseum de Vienne.

Organisée par la Bibliothèque nationale autrichienne, l’exposition À mes peuples ! La Première Guerre mondiale 1914-1918 souligne le contexte historique en mettant face à face euphorie et désillusion, héroïsme et affliction, propagande et misère, vie sous les drapeaux et quotidien des femmes et des enfants pendant la guerre. Un grand nombre d’objets issus de la « Collection de Guerre » de l’ancienne Bibliothèque de la Cour seront présentés pour la première fois au public dans la Salle d’apparat de la Josefsplatz. À travers son exposition Guerre et technique, le Musée de la Technique se consacre pour sa part aux conséquences de la guerre ainsi qu’à des sujets tels que le front, la vie quotidienne pendant la guerre ou la propagande. La Première Guerre mondiale a éclaté peu de temps avant l’inauguration du Musée de la Technique, et de ce fait le regard porté sur l’Histoire est aussi un regard porté sur l’histoire de ce musée.

Dans le cadre de son exposition L’Art malgré tout ! Autriche 1914-1918, le Musée Leopold met au premier plan le destin des artistes autrichiens pendant cette période et présente des chefs-d’œuvre, des photographies, des écrits autographes et d’autres documents ayant trait à ce sujet. À la base de cette compilation, on trouve les expériences faites par Egon Schiele, Albin Egger-Lienz et Anton Kolig pendant la guerre. Des œuvres choisies émanant d’artistes contemporains originaires de pays ennemis de l’Autriche-Hongrie pendant la Première Guerre mondiale permettent d’établir un lien direct avec notre époque. Le 28 juillet 1914, suite à la déclaration de guerre à la Serbie, a été créé à Vienne un bureau central de la presse de guerre. Cet organisme étant de fait sous le contrôle de l’état-major militaire, l’approvisionnement régulier de la presse en nouvelles destinées à influencer l’opinion publique devait très vite en faire un instrument de propagande. À l’occasion de la commémoration du centième anniversaire de cet événement historique, la Chancellerie fédérale, en coopération avec les Archives nationales autrichiennes, présente au Palais Porcia l’exposition Édition spéciaaale ! Les médias et la guerre de 14-18.

Le Musée de l’Histoire militaire inaugurera le 28 juin 2014 un nouvel agencement des salles d’exposition dédiées à la Première Guerre mondiale. Au-delà de l’approche chronologique, les informations essentielles couvrant cette période ont été classées en fonctions de critères géographiques et surtout thématiques. Du fait de la richesse exceptionnelle des collections dont le musée dispose pour la période allant de 1914 à 1918, celui-ci est en mesure de présenter des pièces uniques telles que l’automobile et l’uniforme du prince héritier François-Ferdinand lors de l’attentat de Sarajevo. La Grande Guerre a été le premier conflit armé mettant à ce point à rude épreuve la population civile. La ville de Vienne devient en quelque sorte un « arrière-front » et la population se voit impliquée dans une guerre qui, bien que se déroulant loin de la ville, n’en a pas moins des répercutions directes sur la vie de chacun des habitants. L’exposition Vienne pendant la Première Guerre mondiale – La ville au quotidien en photos et en dessins, organisée par le Wien Museum Karlsplatz, permet de ressentir de différentes manières ce qu’était l’arrière-front.

  • Danse macabre. Egger-Lienz et la guerre, du 7.3 au 9.6.2014, Belvédère – Belvédère inférieur, Orangerie, Rennweg 6, 1030 Vienne, www.belvedere.at
  • La Dignité de l’Homme, du 25.3 au 31.5.2014, MUSA Musée Galerie de lancement Artothèque, Felderstrasse 6-8, 1010 Vienne, www.musa.at
  • Apocalypse. Vie et mort des Juifs pendant la Première Guerre mondiale, du 2.4 au 14.9.2014, Musée juif de Vienne, Palais Eskeles, Dorotheergasse 11, 1010 Vienne, www.jmw.at
  • Franz is here ! Le Voyage autour du monde de François-Ferdinand, du 9.4 au 2.11.2014, Weltmuseum Wien (Musée d’Ethnologie), Neue Burg, Heldenplatz, 1010 Vienne, www.weltmuseumwien.at
  • À mes peuples ! Le Première Guerre mondiale 1914-1918, du 10.4 au 2.11.2014, Bibliothèque nationale autrichienne, Salle d’apparat, Josefsplatz 1, 1010 Vienne, www.onb.ac.at
  • Guerre et technique, du 8.5 au 28.12.2014, Musée de la Technique, Mariahilfer Strasse 212, 1140 Vienne, www.technischesmuseum.at
  • L’Art malgré tout ! Autriche 1914-1918, du 9.5 au 15.9.2014, Musée Leopold, MuseumsQuartier, Museumsplatz 1, 1070 Vienne, www.leopoldmuseum.org
  • Édition spéciaaale ! Les médias et la guerre de 14-18, du 2.6 au 31.10.2014, Palais Porcia, Herrengasse 23, 1010 Vienne, www.oesta.gv.at
  • Musée de l’Histoire militaire, Arsenal, Objekt 1, 1030 Vienne, www.hgm.or.at
  • Vienne pendant la Première Guerre mondiale – La ville au quotidien en photos et en dessins, du 18.9.2014 au 11.1.2015, Wien Museum, Karlsplatz, 1040 Vienne, www.wienmuseum.at

Relations Médias France

Florian Wiesinger
Relations Médias France
Office de Tourisme de Vienne
tél. (+ 43 1) 211 14-362

Relations Médias Suisse

Office de Tourisme de Vienne
Nikolaus Gräser
tél. (+ 43 1) 211 14-365

Rate this article
Feedback to the vienna.info editorial team

Please complete all the mandatory fields marked with *.

Title *
Title
Service links